L’association Les Gens de la Lune réunit plus d’une trentaine d’associations culturelles installées principalement dans l’agglomération nantaise.

>Nous organisons différents temps tout au long de l’année qui favorisent les échanges entre les porteurs de projets, novices ou expérimentés, émergents ou confirmés et contribuons à mettre en réseau des acteurs du spectacle vivant.

Se rencontrer, partager ses trucs et astuces, découvrir d’autres façons de faire, tout cela permet aux artistes et autres porteurs de projets culturels de sortir d’un sentiment d’isolement et parfois de faire naitre de nouvelles collaborations, de chercher des solutions à plusieurs.

Pour favoriser la création de liens, l’association s’est investie dans l’inter-associatif du contrat de ville de l’agglomération nantaise et dans le groupe thématique Culture qui réunit de nombreux acteurs agissant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Ce sont des espaces de coopérations, tout comme la démarche agir ensemble initiée par la ville de Nantes qui permettent aux acteurs associatifs et aux porteurs de projets de se rencontrer et croiser leurs pratiques.

Pour réponse au mieux aux différentes sollicitation, les Gens de la Lune a commencé à remplir sa boîte à outils de ressources.

Parce qu’il n’est pas toujours facile de construire et de réaliser seul son projet culturel ou artistique, l’association Les Gens de la Lune fédère les expériences de chacun pour faciliter les partages d’outils.
L’administration, la production et la gestion de projets culturels professionnels nécessitent des moyens techniques et des compétences particulière, c’est pourquoi nous avons fait le choix de créer plusieurs postes de salariés qui mettent leurs savoir-faire au service de nos adhérents.

Nous avons construit notre projet associatif autour des principes de solidarité, d’accompagnement et de mutualisation. En complémentarité avec d’autres acteurs comme les coopératives d’activités et d’emplois ou les groupements d’employeurs, les Gens de la Lune a imaginé plusieurs offres d’accompagnements qui sont toutes basées sur le même principe : la mutualisation d’outils (logiciels et revues spécialisés notamment) et la facturation de nos interventions au temps passé, permettant à chacun d’être accompagné selon ses moyens. Il n’y a pas d’engagement dans la durée, à part la cotisation à l’association qui est annuelle. L’accompagnement peut être ponctuel ou tout au long de l’année.

  • Accompagnement à la fonction employeur

    Les Gens de la lune assure cette mission pour les structures employeuses du spectacle vivant. Une veille juridique et sociale est réalisée avec les adhérents  concernant les différentes tâches administratives liées à la réalisation des paies et un suivi des conventions collectives du secteur. Nous proposons également de gérer l’établissement des bulletins de paie et toutes les démarches liées à la gestion sociale à l’aide d’un logiciel spécialisé.

  • Accompagnement à la gestion financière

    Nous mettons à disposition un logiciel de comptabilité et proposer un accompagnement à la saisie comptable pour que nos adhérents puissent gérer au mieux leur comptabilité. Nous pouvons également aider plus ponctuellement à la réalisation de budgets prévisionnels d’un projet ou d’une production.

  • Accompagnement à la production, à la gestion administrative

    Nous mettons à disposition des outils de gestion budgétaire et administrative des projets ou productions de nos adhérents et pouvons accompagner à la rédaction ou à la relecture de dossiers de demande de subvention.

  • Accompagnement logistique (boîte aux lettres, bureaux et matériel)

    Pour répondre aux besoins de certaines compagnies, la ville de Nantes qui nous accueille dans un local associatif nous a autorisé à héberger les sièges sociaux des adhérents qui en feraient la demande. Nous disposons d’une pièce commune avec un coin cuisine, un poste informatique en libre service et une bibliothèque. Cet espace est mis à la disposition de nos adhérents gratuitement (sur réservation) et nous disposons d’un à deux postes de travail qui peuvent être loués à la journée ou à la 1/2 journée.

Parce que les démarches de mise en réseau et de mutualisation peuvent parfois susciter l’envie d’imaginer des projets à plusieurs, parce que parfois un porteur de projets n’a pas encore de structure juridique ou que son association n’est pas assez consolidée, les Gens de la Lune propose d’appuyer la réalisation de quelques projets chaque année.
L’association, dans la mesure de ses moyens, les soutient dans la réflexion, la conception, voir leur réalisation.
Nous nous appuyons beaucoup sur les énergies de nos adhérents, membres actifs qui s’inscrivent dans ces démarches collectives. Plusieurs projets sont ainsi coordonnés par un de nos adhérents et fédèrent plusieurs membres.

Les projets artistiques et culturels à l’école

Avec la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires, plusieurs adhérents se sont fédérés pour réfléchir à la mise en oeuvre de plusieurs actions :

Les projets artistiques inscrits sur un territoire

Tout comme l’éducation artistique et culturelle, la création artistique s’ancre de plus en plus sur le territoire où elle prend forme. Inscrire le projet de création artistique dans un écosystème local en favorisant les coopérations avec les acteurs culturels, socioculturels, les établissements scolaires, les structures d’accompagnement social… est un formidable levier pour favoriser la participation des habitants.

  • Remise en Culture, est le premier projet artistique réalisé avec l’appui des Gens de la Lune dans un territoire. 2 artistes Marylou Delaître et Tissia Montembault ont imaginé une forme théâtrale pour aller à la rencontre d’habitants du quartier populaire de Bellevue à Nantes et leur poser cette question : “c’est quoi la culture pour toi ?”. Grâce à une forte collaboration avec la chercheure Danielle Pailler, elle ont imaginé une conférence gesticulée qui nous parle des droits culturels et de ce qui fait culture pour chacun de nous.
  • Les Séverine, ces deux personnages créées par Marylou et Tissia ne se sont pas arrêtées là, mais elles ont proposé d’initier un projet de création partagée avec des adolescents autour de cette même question.